Accueil du site > Pratique > Informations sur le sel

Informations sur le sel

Le sel reste un sujet controversé depuis quelques années en France car sa consommation est indispensable à la vie mais est accusé de provoquer des maladies en cas d’excès.
Le liquide de nos cellules contient du sodium et du chlore, les 2 composants du sel, ce qui en fait un minéral essentiel pour notre corps humain. Sans sel, il serait impossible de vivre. Les ions sodium sont, entre autre, indispensables à notre système nerveux, à nos muscles, à la formation des os et aux échanges cellulaires, comme les ions chlorures, qui entrent dans la digestion, jouent un rôle dans notre système immunitaire, participent à la pression osmotique de nos cellules et maintiennent l’équilibre cations/anions.

Nous éliminons une partie de ces ions via la transpiration et l’urine. Ces pertes doivent alors être constamment compensées par notre alimentation. Nos besoins physiologiques sont malheureusement dépassés par des apports trop riches. Il est important de maitriser la quantité de sel que nous mangeons.

Utilisations

Outre les utilisations ‘connues’ du sel, en cuisine, en industrie alimentaire, dans le traitement de l’eau ou pour le déneigement, de multiples produits contiennent ou dérivent du sel. En effet, la chimie a fait du sel l’un des éléments fondamentaux de l’industrie moderne et nous le retrouvons dans les objets de notre quotidien. Intervenant comme additifs, ingrédients ou entrant dans les procédés de fabrication, le sel est ainsi présent à l’origine du carbonate et bicarbonate de soude, des lessives, du verre, du plastique type PVC, du papier, du savon et même de certains médicaments…

Sel alimentaire

Le sel de qualité alimentaire est réglementé en France. Il se compose principalement de chlorure de sodium, et répond aux spécifications suivantes :
- chlorure de sodium : pas moins de 97 % de l’extrait sec, non compris les additifs ;
- cuivre : pas plus de 2 mg/kg ;
- plomb : pas plus de 2 mg/kg ;
- arsenic : pas plus de 0,5 mg/kg ;
- cadmium : pas plus de 0,5 mg/kg ;
- mercure : pas plus de 0,1 mg/kg. En France, la dénomination de vente du sel de qualité alimentaire est « sel alimentaire », « sel de table » ou « sel de cuisine ».